Dites-le avec des perles !

Le saviez-vous ? Traditionnellement, les Zoulous utilisent les perles comme un alphabet leur permettant de transmettre des messages… plus ou moins personnels !

Annoncer subtilement la couleur

Les perles ont une importance considérable dans la culture zouloue : au-delà d’être des ornements, elles sont utilisées comme un véritable alphabet qui sert à coder et transmettre des messages. Plus particulièrement, les perles sont un instrument de communication entre les hommes et les femmes : les messages codés à travers les formes et les couleurs évitent ainsi d’entamer des conversations gênantes, qu’il s’agisse d’identifier les célibataires à courtiser ou de faire passer un message – positif ou négatif – à l’élu de votre cœur…

Grâce aux ornements qu’ils portent, les femmes et les hommes zoulous peuvent connaître la disposition d’esprit de la personne qu’ils ont en face d’eux : mariée ou pas, déjà amoureuse ou ouverte à toute proposition, avec ou sans enfant… en bref, AdopeUnMec version 0.0.   

Une histoire de femmes

Traditionnellement, ce sont les femmes qui tissent les perles. Les jeunes filles zouloues apprennent l’art du tissage de la perle de leurs mères et de leurs grand-mères. Lorsqu’elles sont en âge de se marier, elle confectionnent des ornements de perles appelés « Ibheqe », souvent surnommés « love letters » (lettres d’amour), destinés à leur amoureux.

Ce dernier devra en demander à la signification à d’autres femmes, par exemple à ses sœurs ou à sa mère. En effet, si certains messages sont universels, comme le statut marital d’une femme ou sa région d’origine, d’autres sont beaucoup plus subtils à décoder et demandent une connaissance approfondie du langage des perles, qui est l’apanage des femmes.

Les hommes dépendront également des femmes de leur entourage pour envoyer la réponse sous forme de perles… c’est un peu comme s’ils ne savaient pas écrire !

On dit que cette tradition est née lorsque les hommes ont commencé à quitter les villages pour aller travailler dans les mines et dans les villes loin de leur fiancée… les perles servaient alors de moyen efficace et poétique pour communiquer.

Quelques règles de déchiffrage

L’alphabet des perles zoulou comprend deux types de symboles : les formes et les couleurs. Tandis que les formes ont toujours la même signification, les couleurs peuvent prendre des symboliques positives ou négatives en fonction de leur agencement.

Les formes

La forme traditionnelle basique est le triangle : il représente la famille, avec la femme, l’homme et l’enfant symbolisés par les trois pointes.

Un triangle dont la pointe est dirigée vers le haut représente la femme non mariée, tandis qu’un triangle dont la pointe est dirigée vers le bas représente un homme non marié.

Lorsqu’homme et femme se marient, les triangles s’associent et se complètent : un losange pour la femme (également symbole de fécondité, œuf stylisé), un sablier pour l’homme.

 

Les couleurs  

Les Zoulous utilisent 7 couleurs pour communiquer. Chacune de ces couleurs peut prendre des significations positives et des significations négatives, sauf le blanc, qui exprime des valeurs positives en toute circonstance.

Les significations peuvent varier selon plusieurs facteurs : la combinaison des couleurs entre elles et leurs positionnements respectifs dans le dessin, la nature et la fonction de l’objet tissé, la teinte pâle ou foncée de la couleur ou encore des conventions locales ou familiales.

Par exemple, la présence de blanc à proximité d’une couleur lui donnera toujours son sens positif.

 

Et maintenant, un peu d’exercice ! Saurez-vous décoder les messages d’amour suivants ?

Exercice n°1 (1 point) :

 

 

Exercice n°2 (2 points) :

 

 

 

 

Exercice n°3 (2 points) :

 

 

 

 

Exercice n°4 (5 points) :

 

 

Solutions : 

Exercice n°1 :

Bleu + Blanc = Amour et Fidélité = Fiançailles + Noir –> « Mariage »

Exercice n°2 :

Triangle avec pointe vers le haut (femme non mariée) / Rouge + Blanc = Passion / Inclus dans un triangle avec pointe vers le bas (homme non marié) –> « Je brûle d’amour pour toi (de la femme vers l’homme) »

Exercice n°3 :

Losange = femme mariée / Jaune + Blanc = richesse, fertilité / Rouge + Blanc = vie sexuelle épanouie –> « Mariage heureux » !

Exercice n°4 :

Blanc + Noir = Mariage / Noir + Rouge = Peine de cœur / Rouge + Jaune = Flétrissure

Bleu + séquence de couleurs inversée = Appelle une réponse ou un retour

–> « Nous sommes mariés, mais j’ai mal au cœur car notre amour semble se flétrir. Quand reviendras-tu ? »

 

Alors, combien de points avez-vous obtenu ?

Etes-vous prêt(e) à transmettre votre flamme en formes et en couleurs ? 🙂 

 

Pour en savoir plus (en anglais) :

Jean Morris and Eleanor Preston-Whyte, « Speaking With Beads: Zulu Arts from Southern Africa »

Stan Schoeman, « Eloquent beads, the semantics of a Zulu art form », African Insight, Vol. 13, no 2, 1983